Le Vol Circulaire Combats d'aéromodèles

 

Le Vol Circulaire : Combats

La coupe avant la coupe !

Le combat met aux prises, dans un même cercle, deux modèles qui tractent derrière eux une banderole de papier. Le sport consiste à couper celle de son adversaire le plus de fois possible, en évitant de subir le même sort. Cette épreuve demande au pilote et aux mécaniciens, énormément de réflexes et de précision de pilotage.

Toute coupe faite à la banderole de son adversaire est gratifiée de 100 points. L'épreuve dure quatre minutes, durant lesquelles toutes les figures acrobatiques sont permises. Mais l'attaque directe du modèle de son adversaire est pénalisée par une disqualification.

Il arrive souvent que des modèles regagnent prématurément le sol. Alors chaque seconde passée à terre est pénalisée. Lors d'un crash, les mécaniciens doivent transférer la banderole de l'avion endommagé vers l'avion de réserve et redémarrer le plus rapidement possible. Une équipe qui gagne est composée de trois excellents techniciens qui n'oublient pas non plus la dimension tactique de ce sport et une discipline sans faille.

Le modèle de combat est généralement une aile volante dont la construction est simplifiée à l'extrême. Elle doit cependant être assez solide pour encaisser les efforts violents consécutifs aux figures serrées et rapides imposées par les pilotes. La technologie n'est pas absente de cette catégorie. Les moteurs (2,5 cc glow) sont simplifiés à l'extrême mais demeurent robustes, puissants et véloces.

Le combat est spectaculaire, parce que son issue n'est jamais certaine. Des grands champions se font parfois sortir très tôt de la compétition par d'illustres inconnus qui le resteront peut-être ensuite, mais qui à l'instant du combat ont eu la vista nécessaire à la victoire. C'est aussi cela qui caractérise le combat et la passion qu'il provoque chez les jeunes circularistes.

Une catégorie FAI avec des moteurs de 2,5cc glow et une catégorie protionnelle avec des moteurs 2,5cc auto allumage constituent la filière "combat". Les pays de l'est sont particulièrement performants au niveau international. Trop peu de français pratiquent cette discipline qui pourtant intéresse les jeunes car elle demande réflexes et engagement.

 

PHOTOS / VIDEOS

  • Gare à la chute d'avions ! On comprend ici le port du casque obligatoire, même pour les pilotes.
  • Deux pilotes aux prises sous l'œil attentif du juge.
  • Il faut prévoir beaucoup d'ailes volantes pour un championnat du Monde…
  • Les mécaniciens ont un rôle tout aussi important que le pilote !
Gare à la chute d'avions ! On comprend ici le port du casque obligatoire, même pour les pilotes.
Deux pilotes aux prises sous l'œil attentif du juge.
Il faut prévoir beaucoup d'ailes volantes pour un championnat du Monde…
Les mécaniciens ont un rôle tout aussi important que le pilote !
Vidéo de nos amis anglais, la vitesse des modèles est impressionnante