actualités de la fédération française d'aéromodélisme

  • Actualités

Toutes les actualités

Championnat du monde F3P à Strasbourg, préparation d’un rendez-vous majeur !

Julien Hecht, Nicolas Pietu, Nicolas Dietry, Thomas Folliget et Jeffrey Durochat (remplaçant) ont été sélectionnés pour participer à ce championnat du monde et concourir face à 17 nations concurrentes. Managée par Laurent Southon, l’équipe de France compte bien réaliser une performance et apporter de nouveaux titres à la France.

Parmi les concurrents les plus redoutables, les tricolores devront faire face à l’Autriche, Finlande le Japon ou encore l'Allemagne fournisseur majeur de matériel. Mais ils pourront compter sur leur solidarité et leur expérience pour bousculer la hiérarchie. En sénior, Julien HECHT (AeroClub de Brumath - Brumath 67) la « locomotive du groupe », Nicolas DETRY (Association de Modélisme des Vallées de la Lomagne - Faudoas 82), et Nicolas PIETU (Les Clayes du Ciel - Les Clayes-sous-Bois 78)

En catégorie junior, Thomas Foliguet (Aero Club Vosgien - Dogneville 88) concourra. Champion de France Junior 2015, ce pilote de 16 ans a très vite intégré l’équipe de France et entrevoit un avenir prometteur au sein de la discipline. Jeffrey DUROCHAT, remplaçant, assurera quant à lui les vols de calibrage, décisifs pour les pilotes titulaires.

Le chef d’équipe, Laurent Southon est confiant pour ses pilotes qui maitrisent parfaitement la discipline et qui, pour certains, travaillent également en voltige grands modèles. Le fait de concourir à domicile représente un avantage notoire pour l’équipe de France. Outre le fait d’apporter de la visibilité à la discipline, voler au gymnase de la Rotonde permettra surtout de capitaliser sur le lieu de compétition en prenant un maximum de repères en amonts, au cours des entraînements.

Comme pour d’autres disciplines, les pilotes de F3P sont de réels metteurs au point. Ils élaborent leurs modèles de A à Z et en assurent bien entendu le pilotage. Avec des modèles de plus en plus légers (le poids a été divisé par 4 en 16 ans d’existence (la discipline a vu le jour au début des années 2000), liés à des matériaux composites modernes, chaque participant devra allier précision, géométrie, symétrie d’exécution et attitude pour tenter de sortir son épingle du jeu.

L’équipe de France aura le privilège de se réunir ce week-end à Strasbourg pour une première prise en main de la salle de la Rotonde et comptera sur le soutien du public français du 18 au 25 février prochain.


Retour aux actualités